La Mort Blanche: Le désastre avalancheux de 1954

Il y a 60 ans en janvier 1954, des avalanches dévastatrices frappaient l’état de Vorarlberg en Autriche. 388 avalanches furent récencées en 48 h recouvrant les villages montagnards. 270 personnes furent ensevelies et 125 décédèrent. 55 maisons et plusieurs centaines de bâtiments fermiers furent détruits avec la mort de 500 vaches. Les plus touchés furent la vallée de Grosswalsertal et le village de Blons. Les leçons de ces avalanches ont servi à améliorer les connaissances pratiques et les outils pour la dynamique des avalanches, les structures de protection et la prévision des avalanches. Concernant le secours, il est surprenant que peu de chose ait changé en 60 ans.

Austria_Blons_map

Après un automne chaud et sec, les premières chutes de neiges n’apparurent que peu avant Noël. Puis s’ensuivirent 2 semaines de froid sec. La seconde semaine de janvier une haute pression très marquée s’était formée sur le golfe de Gascogne et une dépression sur la Scandinavie. Cette situation développa le 9 janvier un régime fort et humide de nord ouest sur la chaine nord de l’Autriche. Le 11 janvier, 2 mètres de neige étaient déjà tombés sur la région du Vorarlberg et les précipitations de neige restaient très fortes ce matin là. Robert Dobner, survivant de cette catastrophe décrivait les conditions: “C’était très sombre ce lundi, et beaucoup de neige dans l’air”

La tempête se prolongeait et les températures commençaient de se réchauffer. Une neige chaude et lourde tombait sur de la neige légère et froide. Le lundi matin le bulletin d’avalanche prévenait d’un risque d’avalanche extrêmement sérieux et qui allait s’aggraver.

Au dessus de Blons, les arbres clairsemés et les vieux paravalanches, ne contenaient plus la neige fraiche et profonde. A 10h00, l’est du village fut frappé par une énorme avalanche partie de Flavkopf. 82 habitants furent ensevelis, principalement dans leurs maisons ou dans les granges, 34 décédèrent. Une deuxième avalanche plus petite tua 1 personne en fin d’après-midi et à 21h10 une seconde avalanche monstrueuse descendit du Mont Caly et ensevelit 43 personnes dont 16 qui avaient déjà été ensevelies le matin, et tuant 22 personnes.

Les communications téléphoniques et l’électricité avaient déjà été coupés avant que la première avalanche ne soit tombée. Les services de secours ne reçurent les informations sur la situation des villages que le lendemain et les premiers secouristes n’arrivèrent que le 13, suivis de renforts venus d’Allemagne, Suisse États-Unis.

L’US air force effectua 99 vols de transport héliporté de secouristes vers Blons avec 11 tonnes de vivres, et évacuant des blessés. Le secours aériens Suisse mis à disposition 14 secouristes et 2 hélicoptères, 6 équipes cynophiles ainsi qu’un DC-3 avec 5 troupes parachutistes de secours et 2 médecins.

blons_1954_photo_voellmy

En terme de secours les outils utilisés il y a 60 ans sont toujours les moyens prédominants aujourd’hui pour rechercher des gens, à savoir les chiens, les sondes et les pelles, particulièrement lorsque les victimes sont dans leurs maisons et ne sont pas équipées de DVA ou de réflecteurs. Aujourd’hui les avalanches frappant les villages sont assez rares , mais en dehors des pistes des stations seulement la moitié des pratiquants ne sont équipés de DVA. Cela signifie que la moitié des victimes d’avalanches aujourd’hui ne sont pas localisables et doivent leur sauvetage éventuel qu’à des techniques vieilles d’un demi siècle.

blons_avalanche_1954_dog_heli

Environ la moitié des victimes ensevelies survécurent à Blons, la plupart ayant été retrouvées très vites. Certaines furent toutefois ensevelies plusieurs heures. Le dernier survivant fut dégagé après 62 heures. Des études ultérieures montrèrent que “ très peu de victimes décédèrent sur le coup, et la plupart moururent dans les heures et les jours qui ont suivis”. Ainsi un sauveteur aujourd’hui ne devrait–il pas se poser la question si la victime est déjà décédé mais plutôt penser qu’elle est toujours vivante?

This entry was posted in French and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s