Technique Recco – Maîtrise des signaux parasites

Un signal parasite est un signal Recco qui interfère avec la recherche. Toutes les technologies sont affectées par des signaux parasites. Pour un chien d’avalanche, un signal parasite peut provenir de détritus alimentaires, d’urine ou d’objet appartenant aux secouristes. Les DVA sont sensibles aux signaux des téléphones portables, des caméras numériques, des radios et même des lampes frontales. Ces équipements électroniques peuvent aussi créer des signaux Recco parasites même lorsqu’ils sont éteints. D’autres secouristes sur la zone, équipés de réflecteurs, peuvent aussi être des sources de signaux parasites. Le problème est que ces signaux parasites sont des signaux Recco mais pas ceux que le secouriste recherche.

Lorsque l’on est prêt à commencer la recherche, veillez à bien s’écarter de 10 à 20 m des autres secouristes et autres équipements, de façon à se retrouver dans une zone sans interférences, en faisant attention de ne pas pointer le détecteur dans la direction de ces secouristes. Si un signal est entendu lorsque l’on pointe le détecteur vers un champs dégagé (sans secouristes), c’est qu’un équipement personnel est à l’origine de ce signal parasite. On peut alors se “scanner” en réduisant la puissance de 2 niveaux pour localiser la source de ce signal sur soi en s’assurant qu’aucun secouriste ni autres matériels ne se trouvent derrière vous. Déplacez alors vos équipements parasitant (les DVA pouvant être placer dans le dos) ou recouvrez les avec le gilet écran ou bien retirez les et déposer les dans la zone prévue de dépôt de matériel. Remettez la puissance d’émission au maximum et vous êtes prêts pour commencer la recherche.

Ne commencer pas la recherche si vous recevez un signal parasite. Vous êtes prêts à effectuer la recherche seulement si vous n’entendez qu’un bruit de fond lorsque le détecteur est à la puissance maximum.

Pour prendre confiance dans son efficacité de recherche, il faut s’entrainer dans des conditions similaires à une opération réelle. C’est à dire s’entrainer avec l’équipement que l’on porte habituellement et c’est au cours de ces entrainements que vous apprenez à identifier et à gérer les signaux parasites. Ces quelques instants de préparation rigoureuse prédispose à une recherche efficace, qui dans une opération réelle permet un gain de temps et de frustration, qui pourra faire une différence vitale pour la personne ensevelie.

This entry was posted in French and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s